Le 12 avril dernier s’est tenu au Pan Pacific Hotel, « A dialogue with Street-Connected Children » (un dialogue avec les enfants en situation de rue). Cet événement a permis aux enfants de partager leurs expériences, leurs défis quotidiens, leurs idées et leurs rêves.

Les adolescents âgés de 13 à 19 ans représentaient différentes organisations travaillant avec les enfants en situation de rue : ACAP Philippines, Bahay Tuluyan Foundation, Bridge Builder Foundation, Childhope Asia Philippines, Kuya Center, Sun for All Children et Virlanie Foundation. Arvie Balaba, John Cedric Ventura, et Kurt Ronald Cruz sont 3 enfants bénéficiaires de l’Unité mobile de Virlanie. Ils ont participé à cet événement afin de représenter l’association et de rencontrer de nouvelles personnes.

Les adolescents âgés de 13 à 19 ans représentaient différentes organisations travaillant avec les enfants en situation de rue : ACAP Philippines, Bahay Tuluyan Foundation, Bridge Builder Foundation, Childhope Asia Philippines, Kuya Center, Sun for All Children et Virlanie Foundation.

Arvie Balaba, John Cedric Ventura, et Kurt Ronald Cruz sont 3 enfants bénéficiaires de l’Unité mobile de Virlanie. Ils ont participé à cet événement afin de représenter l’association et de rencontrer de nouvelles personnes.

John Cédric Ventura a 17 ans, et est déscolarisé. Comme Arvie, il est bénéficiaire de l’Unité mobile de Virlanie depuis 2006. Ce jeune homme aime partager et faire partie de groupes avec des intérêts similaires aux siens. Il se sent libre de partager ses pensées à travers la musique.

Kurt Ronald Cruz est un jeune homme de 15 ans, originaire du quartier de Binondo, Manila. Il est bénéficiaire de l’Unité mobile depuis 2010. Il est quasiment analphabète, et vient d’entrer en classe préparatoire. Aujourd’hui, il vit avec son père, mais recherche d’autres moyens qui lui permettront de réaliser ses rêves. Il participe activement aux activités proposées par le programme, et est allé plus loin en assistant à des formations et des séminaires

Le dialogue avec les enfants en situation de rue a permis aux jeunes de travailler en groupe, et donner des présentations sur les 10 différentes thématiques des droits de l’enfant, à savoir :

  • Traitement égalitaire
  •  Travail des enfants
  • Education
  • Protection infantile
  • Santé et handicap
  • Survie et développement
  • Besoins fondamentaux
  • Liens familiaux
  • Droits à la participation et à la liberté
  • Justice infantile

Défendre ses droits avec l’art et le dialogue

En amont du dialogue avec les enfants en situation de rue, plusieurs ateliers ont été menés par des animateurs de l’association Bahay Tuluyan. Les participants ont utilisé différentes formes d’art (musique, théâtre, photographie, films et arts visuels) pour exprimer leur ressenti face aux 10 thématiques.

Kurt et John Cedric ont fait partie de l’équipe de rap, tandis qu’Arvie a pris part à la réalisation d’un court métrage.
Ensemble, les adolescents ont préparé des déclarations concernant les 10 thématiques et leurs propres expériences, ainsi que des recommandations pour les gouvernements et la société civile.
Le public a été séduit par les présentations, et la participation active des adolescents durant le dialogue.

Ce dialogue a permis aux adolescents de parler de leurs préoccupations directement avec des représentants de grandes instances : la commission des droits de l’homme, le secrétariat du comité présidentiel des droits de l’homme, le conseil pour le bien-être des enfants, le ministère de l’intérieur et des gouvernements locaux, la commission nationale anti-pauvreté et la police nationale des philippines (PNP).
Les représentants ont également eu la parole pour répondre aux jeunes, et s’engager à répondre aux préoccupations exprimées dans les présentations.

Arvie Balaba et d’autres jeunes se sont fait remarquer en parlant à plusieurs reprises d’abus policiers, de dysfonctionnements liés à la mise en œuvre d’une campagne anti-drogue, d’une mauvaise utilisation des programmes de relocalisation, et de l’accès limité aux services.

Le représentant de la PNP a expliqué que les policiers sont à présent formés pour mieux prendre en charge les enfants en situation de rue, et que de nouvelles procédures sont mises en place pour remédier à ces difficultés. Il a encouragé les jeunes à dénoncer toutes formes d’abus, afin que les responsables puissent êtres sanctionnés. Il espère un futur où la police sera vue comme une entité protectrice plutôt qu’à l’origine de violences.

Les représentants des gouvernements locaux ont également exprimé leur volonté d’améliorer l’accès aux services pour tous les enfants.

Enfin, l’événement a également permis aux jeunes et aux associations de renouveler leur plaidoyer à l’encontre de la baisse de l’âge de la responsabilité pénale. Comme l’a fait entendre un représentant de l’UNICEF « une bonne exécution de la loi serait beaucoup plus efficace que la baisse de l’âge de la responsabilité pénale ».

Vous trouverez des photos prises lors de l’événement ci-dessous :

Street Children Congress - April 12 2019